«

»

Déc 01

Chronique du Manager Ethique

Je viens de relire ce texte écrit en 2012…

L'énoncé de grands principes parait toujours emprunt de naïveté et d'utopie ! Jusqu'au jour où les conséquences sonnent à la porte des braves gens…

Trop de gens souffrent aujourd'hui au sein des entreprises pour ne pas revenir aux basiques.

146

Introduction à une éthique du Management

"Conduisons nos entreprises autant avec le cœur qu’avec la tête et n’oublions pas que si les ressources d’énergie de la terre ont des limites, celles de l’homme sont infinies s’il se sent motivé". Antoine Riboud

Base pour une définition de l'éthique

De la coopération

Dans un monde en circuit fermé, l'éthique est au fond une simple question de bon sens. Prenons l'exemple d'un village. Chacun comprend dès le plus jeune âge que la survie passe par l'entraide. C'est tellement vrai que le statut est directement proportionnel à la contribution. En d'autres termes, le rang dépendra essentiellement de ce qu'une personne apporte aux autres. L'honneur d'un membre de ce type de communauté tient à son engagement à contribuer son groupe de la meilleure manière possible. À ce stade, l'on se demande davantage ce que l'on peut faire pour le groupe que ce que le groupe peut faire pour nous. En contrepartie, le "groupe" sait qu'il n'existe qu'en dépendance de ses membres. C'est pourquoi il en prend particulièrement soin.

Le leader qui oublie cela est un fou et à l’évidence les fous sont légions ces temps-ci.

Attitudes et Comportements contre-survie

Celui qui par ses attitudes et ses comportements réduit les chances de survie du groupe est rapidement perçu comme un danger. S'il ne comprend pas rapidement son erreur et ne s'amende pas de lui-même, le groupe va s'occuper de lui. Le processus de protection va se mettre en route  quasi-automatiquement ! Le statut de notre personnage va rapidement se dégrader en passant d'Homme libre à celui de fou ou d'ennemi.

Remarque en ce qui concerne l'éducation des enfants qui peuvent apprendre en faisant des expériences très librement. Ils sont encouragés  et félicités lorsque le comportement est positif et découragés et réprimandés lorsque le comportement est négatif. Le premier niveau de découragement étant de n'y prêter aucune attention… Puis d'augmenter progressivement la contrainte. On n’imagine pas les miracles que produit cette logique des gradients. Très douce mais progressive.

Alignement des vecteurs de survie

L'ensemble des vecteurs de survie sont alors alignés dans le bon sens. C'est à dire dans celui de la survie du plus grand nombre dans le respect de son environnement immédiat, dans la mesure où chacun est conscient qu'il en dépend.

Notons au passage que les technologies de communication ont réduit la planète À la dimension du village dont on parle plus haut et que ce qui était vrai dans un lointain passé devient cruellement vrai  pour une humanité faisant ses premiers pas dans le 3ème millénaire

Une définition de l'éthique.

Compréhension subjective que les différentes  facettes de la vie sont reliées entre elles, qu'elles s'influencent mutuellement. Que le déséquilibre des unes provoque le déséquilibre des autres. En fait nous sommes dans un système circulaire où chaque action nous revient en quantité et qualité.

Une personne qui ne comprend pas cela devrait clarifier la définition d'adulte d'une part et celle de démocratie de l'autre. Toutes deux n'étant possibles que si l'on reconnait la valeur universelle des Droits de l'Homme

L'éthique et l'échange

Un jour Dieu a dit : "il faut partager".  Les riches auront de la nourriture, les pauvres de l'appétit. Coluche

Il reste à faire remarquer une ombre au tableau. Elle concerne l'échange. Celui-ci repose fondamentalement sur le partage des richesses créées. Il est facile d'observer au niveau du monde que ce n'est pas forcément celui qui produit la richesse qui reçoit la meilleure part, loin s'en faut. Il serait bon de rendre hommage aux entreprises qui travaillent à assurer la meilleure répartition possible, malgré une réglementation coincée entre deux systèmes de valeurs antagonistes : celui du capitalisme du 19ème siècle et de la philosophie marxiste.

En résumé,

Dans la limite de la légalité d'une part et de son libre arbitre de l'autre, chacun dans un groupe devrait être en mesure de se positionner en terme de service et de contribution, sachant que ce qu'il donne, il le reçoit.

Quand un individu en a fait l'expérience par lui-même, il détient alors l'une des clés fondamentale de toute sagesse : "Traite les autres comme tu aimerais que l'on te traite."

Tout le management consiste à mettre en place les conditions et les règles qui garantissent un jeu où tout le monde à un maximum de chance de gagner.

Marc Roussel
Guimps le 7 février 2012
Auteur du Manager Éthique

 

 

Vous aimerez peut être aussi:

(2 commentaires)

  1. assurance vie

    C’est passionnant ! Vraiment agréable de lire tes articles

  2. Marc Roussel

    Merci Assurance vie :-)

    Vos commentaires sont les bienvenus, vos éventuelles questions aussi. Je me ferais un plaisir d'y répondre.

    Marc

    L'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge